Pharmaciens et délivrance hors ordonnance : 6 minutes pour convaincre sur RTL
7 mars 2019
Le projet de loi Ma Santé 2022 arrive en séance !
18 mars 2019

Invité du Magazine de la Santé sur France 5 pour Ma Santé 2022

J’étais aujourd’hui l’invité de Marina Carrère d’Encausse et de Régis Boxelé, sur le plateau du Magazine de la Santé pour évoquer, en tant que Rapporteur général, le projet de loi Ma Santé 2022 dont la discussion arrive en hémicycle cet après-midi.

« L’urgence c’est de répondre aux besoins du quotidien des Français. Le problème de l’accès aux soins a été soulevé à chaque réunion du Grand débat : avec Agnès Buzyn et la majorité, nous y répondons avec la loi Ma Santé 2022 »

« Obliger les médecins à s’installer dans les déserts médicaux est une fausse bonne idée. Aujourd’hui, il n’y a que 10 à 15 % des médecins qui font le choix de la médecine de ville. Plus de contraintes, c’est moins d’installations, ça ne ferait qu’aggraver la situation. »

« La fin du numerus clausus est une mesure importante de Ma Santé 2022. Si elle avait été prise plus tôt, on n’en serait pas là aujourd’hui ! Sur le long terme, cette mesure permettra de répondre aux besoins des Français partout sur le territoire. »

« Ma Santé 2022, c’est la fin du gâchis humain face au concours de première année de médecine. Les brillants bacheliers qui n’entreront pas en médecine au bout de deux ans pourront garder le bénéfice de leurs acquis pour la suite de leurs études. »

« Je propose, pour répondre aux besoins du quotidien des Français, de permettre aux pharmaciens de délivrer, sous protocoles, certains traitements. C’est un accès supplémentaire aux soins avec autant de qualité et de sécurité pour les Français ! »

“Il s’agit de faire entrer notre système de santé dans le XXIè siècle avec notamment la prescription dématérialisée. Plus de simplicité au quotidien, plus de sécurité dans le soin !”