“Privilèges” des députés : le vrai du faux
23 avril 2019
Avec les Européennes, la République en Marche s’ancre dans nos territoires !
28 mai 2019

Le Premier ministre en Charente !

J’étais très heureux d’accueillir, début mai, le Premier ministre, Édouard Philippe, en Charente pendant deux jours, à l’occasion d’une délocalisation éphémère de Matignon.
La venue du Premier ministre a été une chance pour la Charente et lui a permis, ainsi qu’aux différents ministres et la vingtaine de membres des cabinets ministériels qui l’accompagnaient, d’être au contact direct avec les Charentais et d’échanger avec eux.

Ce fut notamment l’occasion de parler avenir en rencontrant les jeunes en apprentissage au CFA de Chasseneuil-sur-Bonnieure, qui est une voie d’excellence. En présence du secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse, Gabriel Attal, le Premier ministre a annoncé une baisse de 30 % du coût du permis de conduire ainsi que la prise en charge gratuite de la formation au code de la route et son examen, dans le cadre du Service national universel. Ce sont des mesures concrètes pour que le permis de conduire soit plus accessible et que son prix ne soit plus un obstacle à la mobilité et à l’insertion professionnelle de nos jeunes.

L’agriculture était également à l’honneur lors du déplacement du Premier ministre grâce à une table ronde organisée en présence des représentants agricoles charentais. Suite de la loi EGALIM, revenus, retraites et négociations commerciales étaient au cœur des échanges avec le Premier ministre, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Didier Guillaume, et la secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, Agnès Pannier-Runacher.

Avec le Premier ministre, nous nous sommes ensuite rendus à la Manufacture charentaise, symbole du savoir-faire et de l’excellence charentais. Actualité, pouvoir d’achat et mesures mises en œuvre pour améliorer le quotidien des Français étaient au cœur de nos échanges avec les salariés de l’entreprise, dont la plupart ont pu bénéficier des mesures annoncées par le président de la République en faveur du pouvoir d’achat, notamment la prime d’activité.

La (re)découverte de la Charente s’est poursuivie au sein de notre belle circonscription avec la visite du Premier ministre à Vouzan où nous avons pu rencontrer les membres du Club des Aînés avec lesquels nous avons évoqué les problématiques de la dépendance, de la santé et de la mobilité ; avant de mettre le savoir-faire de nos entrepreneurs charentais à l’honneur à l’occasion d’un dîner organisé avec les chefs d’entreprises du département, au sein du Vaisseau Moebius de la Cité internationale de la bande-dessinée.

Pour son dernier jour en Charente, j’ai accompagné le Premier ministre à Angoulême, au quartier Bel-Air Grand Fort, où sera prochainement lancée l’Opération de Renouvellement urbain pour laquelle la participation de l’État passera de 3 à 23 millions d’euros via l’Agence nationale pour la Rénovation urbaine (ANRU). Il a également pu confirmer le déploiement prochain du dispositif « Quartiers de reconquête républicaine » (QRR) qui permettra une hausse des effectifs et des moyens de police afin de garantir au plus près la sécurité quotidienne des Angoumoisins. Ce sont dix policiers en plus pour garantir la sécurité de nos quartiers, en particulier sur Angoulême et Soyaux.

Les territoires ruraux étant au cœur de la politique du Gouvernement, le Premier ministre a lancé à Aubeterre-sur-Dronne, en présence de la ministre de la Cohésion des territoires et des relations avec les collectivités territoriales, Jacqueline Gourault, l’Agenda rural afin de penser différemment la ruralité et de proposer des mesures améliorant concrètement la vie des habitants.

La visite du Premier ministre en Charente s’est poursuivie par une table-ronde sur l’accessibilité et la qualité des services publics en ruralité, à la Maison des services au public (MSAP) de Montmoreau, où le Premier ministre a rappelé l’importance des Maisons France services annoncées par le président de la République à la suite du Grand Débat national. Chaque Français doit pouvoir accéder à des services publics de qualité et de proximité.

La question environnementale, préoccupation majeure de nos concitoyens, fait l’objet de la mobilisation d’acteurs locaux pour atteindre l’objectif zéro phyto. Le Premier ministre a ainsi pu visiter à Val des Vignes une exploitation qui développe des alternatives innovantes et surprenantes.

Nous avons, enfin, profité de la venue du Premier ministre pour lui montrer un des nombreux chantiers de réhabilitation en cours à Angoulême, fruit de l’action menée par le Gouvernement avec le plan « Action Cœur de Ville ».

Merci au Premier ministre d’avoir accepté mon invitation et d’être venu au plus près des territoires, au plus près des Français !