Les recommandations de T. Mesnier pour améliorer le premier accès aux soins
23 mai 2018
Liberté de choisir son avenir professionnel : l’Assemblée nationale vote le projet de loi !
8 juin 2018

La commission des Affaires sociales et la commission des Lois ont poursuivi le mercredi 6 juin le cycle d’auditions consacrées à la bioéthique, avec deux tables rondes sur les neurosciences et l’intelligence artificielle.

Thomas Mesnier est intervenu lors de la première table ronde sur les neurosciences sur les enjeux éthiques liés à la problématique de  l”homme augmenté”.  Il a souligné la  frontière parfois ténue entre les progrès scientifiques et thérapeutiques et l’augmentation des capacités humaines (mémorisation, calcul etc.) mise en lumière par de récents travaux.

La deuxième table ronde sur l’intelligence artificielle a été l’occasion pour Thomas Mesnier de s’interroger sur le développement de l’aide à la décision et au diagnostic médical et sur les questions de responsabilité qui lui sont liées. “Qui est responsable en cas de dysfonctionnement ou d’erreur de diagnostic ? ” “De quelle manière l’expertise humaine doit-elle intervenir aux côtés des nouvelles potentialités offertes par l’intelligence artificielle ?” : autant d’enjeux passionnants sur lesquels le législateur sera amené à se positionner lors de la révision des lois de bioéthique !